Trending

Newsletter

Leonel Fernández : L’homme qui prévint la guerre

By: Contributor - Nov 24, 2014, 6:00 am

Felipe Cuello

Leonel Fernández effectua un acte honorable durant son mandat comme président de la République Dominicaine. Il prévint mort de centaines de milliers de Sud-Américains dans une guerre régionale. Ayant marqué une centaine d’années depuis le début de la Première Guerre Mondiale, il aurait peut être été désirable d’aavoir une solution plus similaire a celle qui fût achevée á Santo Domingo durant la crise Andine de 2008.

lionel-fernandez
Leonel Fernández, presidént de la République Dominicaine (1996-2000, 2004-2012). (@AmauryRomeroL)

Tout commençât quand l’armée Colombienne entra dans le territoire Équatorien en poursuite des commandants de la FARC – sous le « Plan Colombia » des Américains. Le FBI les avait localisées lors d’une conversation téléphonique entre Hugo Chavez et Raúl Reyes, le chef de FARC en question. Le stage étant prêt pour ce qui venait, Rafael Correa, Président d’Equateur protesta la violation de souveraineté at mobilisa des troupes sur la frontière avec la Colombie. Chávez rapidement l’imita, positionnant leur troupes sur leur frontière a l’autre frontière de Colombie.

Le Venezuela, Pérou et Nicaragua rejoint l’Equateur en coupant relations diplomatiques avec la Colombie en réaction. Cette tense période vint a son climax durant la réunion du groupe de Rio a Saint Domingue. Les quatre Ambassadeurs Colombiens étant expulsés de leur postes, des menaces de sanctions commerciales ont étés hurlées de l’indignant bloc socialiste envers la Colombie. Une absence notable du bloc : les Cubains, qui coopèrent souvent avec telles manœuvres Vénézuéliennes dans des forums internationales comme PETROCARIBE, un organisme qui régale les pays du Caraïbe avec du pétrole subsidié en échange de nourriture, des docteurs cubains et des votes dans des situations comme celle que je vous raconte.

La Diplomatie du Président Fernández, l’hôte de la conférence, commença en anticipation de la réunion du Groupe de Rio á Saint Domingue. Le résultat des negotiations furent le renouvellement du compromis avec la Carte de L’ONU et le multilatéralisme. (Art. 7, Déclaration de Saint Domingue , 2008). La République Dominicaine, ou la situation s’est désamorcée diplomatiquement s’espérait originalement être l’hôte d’un forum avec un agenda consistant du Change climatologique et la migration.

Pendant que les deux pays sont normalement en désaccord sur presque tout – y inclus leur politique de commerce internationale et leur relations avec les états Unis – le Président Uribe demanda des excuses pour la violation de souveraineté. Le gouvernement Équatorien trouva les FARC et les extradita en Colombie, dans un rare moment de coopération entre ces blocs de l’amerique latine. Une poignée de main entre les Présidents Uribe et Correa signala a toute la région la fin des tensions.

Un notable effet secondaire de cette conférence fût le recommencement du procès de paix avec les FARC – le coup a été presque fatal pour les FARC, et un jour on verra ce moment peut être comme le début de la fin de la guerre civile colombienne. Leonel Fernández a beaucoup de quoi être fier.

Á la fin, même les $6 Milliards de dollars de commerce entre la Colombie et le Venezuela ne furent pas affectés. Si seulement d’autres tensions régionales pourraient être résolues si facilement – les situations en Ukraine et la Mer de Chine Méridionale viennent á l’ésprit. Tant mieux si on peut éviter des conflits de cette manière que de compter les costes en soldats morts?

ft-peace-tower-of-london
N’oublions jamais l’horreur de la guerre. (Tower of London)

Felipe Cuello is a research assistant with the Maastricht Economic and Social Research Institute on Innovation and Technology, based in the Netherlands. Follow @big_phil_osophy.